Ajoutez votre signature : Déclaration conjointe de la société civile sur l’avortement lors de la 51ème session du CDH

Published on septembre 07, 2022

En appui à la Journée internationale pour l’avortement sûr du 28 septembre, l’Initiative pour les droits sexuels (SRI), le Center for Reproductive Rights, l’Association for Women’s Rights in Development, CHOICE for Youth and Sexuality, l’International Planned Parenthood Federation, Ipas, l’International Service for Human Rights, l’Institut du Caire pour les études des droits de l’homme, Youth Coalition for Sexual and Reproductive Rights, le Asian-Pacific Resource and Research Centre for Women,  MSI Reproductive Choices et l’Association suédoise pour l’éducation à la sexualité ont développé une déclaration conjointe sur le droit à l’avortement qui sera présentée lors de la 51ème session du Conseil des droits humains (CDH) de l’ONU, à Genève.

L’objectif de la déclaration de cette année est de souligner la tendance à la libéralisation de l’avortement dans le monde et que le fait de refuser l’accès à l’avortement constitue une violation des droits humains et des libertés fondamentales. Cette initiative s’appuie sur nos déclarations conjointes sur l’avortement que nous avons présentées au Conseil ces quatre dernières années, notamment celle de l’année dernière, signée part plus de 300 organisations et 300 personnes. Nous espérons que vous vous joindrez à nous et signerez de nouveau cette année! La déclaration est disponible en anglais, français, espagnol et arabe pour votre consultation.

Nous invitons les groupes, les organisations et les individus [une option d’anonymat est offerte] à signer la déclaration d’ici le 29 septembre à 15 h (heure d’été d’Europe centrale), en remplissant le formulaire ci-dessous et en suivant ses instructions :

La session du CDH se tient du 12 septembre au 7 octobre, et la déclaration sera présentée lors du débat général sur la mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’action de Vienne, prévu le vendredi 30 septembre. Les quelques exigences à remplir incluent la nécessité de relier la déclaration à la Déclaration de Vienne et à son Programme d’action ainsi que de respecter la limite de 90 secondes pour la présentation de la déclaration.

Latest content review